Fruits, légumes et épices relèvent les créations sans alcool.

Envie de légèreté, de douceur, de naturel ou de sobriété? Les raisons sont multiples pour expliquer l'actuel succès des cocktails de fruits et légumes, également baptisés «smoothies» par opposition à la force des cocktails alcoolisés. Véritables concentrés de vitamines et de minéraux (ils sont fait minute avec des produits frais), ces cocktails sans alcool ont le double avantage de rafraîchir sans brouiller les sens et de caler un éventuel petit creux.

La plupart d'entre eux, à condition de ne pas les passer au tamis, font d'ailleurs de délicieuses soupes glacées. C'est le cas de ce mélange original à base de mâche, poivron, concombre et yaourt. Pour 8 verres, râper grossièrement un demi concombre et un demi poivron vert. Verser dans le bol du mixer et ajouter 2 yaourts nature, quelques brins d'aneth, le jus d'un citron vert quelques zestes de ce citron non traité et une barquette de mâche ciselée. Assaisonner de sel, poivre, d'un trait d'huile d'olive et mixer. Réserver au réfrigérateur et servir bien frais.

Source: Externe

À l'heure de l'apéritif dans les bars des grands hôtels, les variations de classiques alcoolisés - comme le Bloody Mary qui devient Virgin Mary sitôt qu'on lui supprime sa dose de vodka -, font joliment illusion et permettent de rentrer sobre.
Le Trophée du cocktail diététique, concours qui s'est tenu dix années de suite au Royal Hôtel d'Evian, n'est pas étranger à l'engouement des barmans pour les “ smoothies ”. Aujourd'hui, si l'établissement thermal n'accueille plus la manifestation, Sabine Willie, la chef-barman, cultive l'art et la matière en proposant une carte de cocktails “synergiques”, «moins triste que l'appellation diététique» -, à base de fruits, légumes, épices, aromates et d'infusions de verveine, romarin, thym, citronnelle et fruits séchés.

«La seule règle consiste à ne pas dépasser les 100 kcal pour un verre de 30 cl et, bien-sûr, de ne pas y inclure d'alcool» sourit-elle. Cocktail phare du Tony's Bar, le «Dent d'Oche», se compose de 50 g de radis, 25 g de céleri branche, 150 ml de jus d'orange, 3 gouttes de tabasco vert et 50 ml d'eau d'Evian. Un autre cocktail à tester, le Santa Maria 492, elle comprend 70 g d'ananas, 200 ml de jus de pamplemousse, 20 g de roquette, 1 trait de Worcestershire sauce et 50 ml d'eau d'Evian. À copier également l'onctueux Côté vert qui marie 100 ml de jus de pamplemousse, 100 g de concombre et une cuiller à café de yaourt nature.

Et si la faim vous tenaille encore «il est toujours possible de servir ces cocktails avec quelques bâtonnets de légumes à tremper dans une sauce fromage blanc à 0 % agrémentée de moutarde à l'ancienne


A consulter:
- «Les cocktails du bien-être du Royal Park Evian» aux éditions Hermé.
– «Cocktails» de Ian Wisniewski chez Gründ.
– «Les cocktails du Ritz» de Colin Field aux Editions du Chêne.
– «Cocktails» dans la collection Mini basics chez Solar.