retrouvez-nos-soldes

Le Père Noël remplit de plus en plus souvent sa hotte sur Internet ! Vous êtes en effet nombreux à fuir la foule des grands magasins et les interminables files d'attente aux caisses pour faire vos courses de Noël tranquillement installés devant votre ordinateur.

Désormais, un Français sur quatre achète en ligne. Sur les neuf premiers mois de l'année, les ventes de produits et services sur la Toile ont d'ailleurs augmenté de 40%. D'après la Fédération des entreprises de vente à distance (Fevad), pendant les fêtes, les ventes des sites e-commerce devraient bondir de 50% par rapport à l'année dernière. Les Français devraient y dépenser 1,5 milliard d'euros.

  • Du sapin de Noël à la dernière console de jeux


    Tout ou presque est à portée de clic. Du sapin de Noël au livre rare, en passant par le dernier prix Goncourt, l'ordinateur, les vêtements dégriffés ou le jouet pour le petit dernier. Les Français achètent surtout des voyages, des billets de train, des DVD, des livres et des vêtements. Et les femmes sont de plus en plus nombreuses à faire leurs emplettes en ligne (elles sont environ 40% de plus qu'il y a un an). Résultat, au cours des six derniers mois, il s'est vendu sur Internet plus de vêtements que de DVD. Même les grands noms du luxe, comme Louis Vuitton ou Jean-Paul Gautier, n'hésitent plus à vendre leurs produits sur le Web. Les autres grandes marques sont souvent accessibles à prix cassés sur des sites de ventes privées. Pour y accéder il faut s'inscrire sur les sites tels que linvitedesmarques.com ou encore vente-privee.com (où il faut être parrainé). Peu avant l'ouverture d'une vente vous recevrez un courriel de présentation et la durée de l'opération, bien souvent limitée entre deux et quatre jours. Mais les meilleures offres (souvent sur le haut de gamme avec une réduction de prix allant de 30 à 70%) partent en quelques minutes.

     

  • Des prix souvent cassés

    D'un simple clic, on peut faire le tour des différentes enseignes virtuelles pour dénicher le prix le plus attractif. Internet regorge de sites à bas prix, comme dicounteo.com ou mistergooddeal.com, par exemple. Attention tout de même, certains n'hésitent pas à proposer des prix cassés, alors que les produits ne sont pas en stock. Gare donc aux mauvaises surprises.


    Pour éviter les déconvenues au pied du sapin, mieux vaut privilégier les grands sites spécialisés dans la vente en ligne (Cdiscount.com, Rueducommerce.com, LDLC.com, GrosBill, Pixmania...). Leur offre est en général 5% à 50% moins chère que dans les magasins ayant pignon sur rue, leurs stocks ont le mérite d'exister (environ 80% de leurs produits sont en stock en ce moment) et surtout ils proposent de nombreux services (garantie, paiement en trois fois). «Comme nous avons moins de frais de fonctionnement que dans une boutique ayant pignon sur rue, nous avons la capacité de vendre les produits en moyenne 15% moins cher qu'en magasin», justifie Patrick Jacquemin, directeur général de rueducommerce.fr. Les sites des grandes enseignes (Fnac.com, darty.com...) sont un peu plus chers. Les prix et les garanties sont les mêmes qu'en magasins. «Mais sur le site nous proposons davantage

     

    de promotions qu'en magasin», explique Franck Leprou, directeur général de Fnac.com. Pratique aussi, il est possible de retourner les produits défectueux en magasins.

     

  • Comparer les prix en quelques clics

    Avant d'acheter la PlayStation à la mode ou l'ordinateur portable dernier cri, n'oubliez pas de faire la tournée des sites comparateurs. Leur rôle ? Mettre virtuellement en concurrence les différents sites marchands, en comparant les prix de vente d'un produit donné. Il en existe des dizaines en France. Des généralistes comme pricerunner.fr ou Fr.kelkoo.com, par exemple ou des spécialisés comme discounteo.com (électroménager, hi-fi, télévidéo...) ou des comparatel.fr (téléphone). Veillez toutefois à privilégier les comparateurs qui répertorient tous les sites marchands et surtout qui comparent prix et services proposés. D'autant que dans certains cas, ces e-commerçants paient pour figurer en bonne place. Enfin, mieux vaut s'adresser à un commerçant clairement identifié (adresse postale, téléphone, courriel).

  • Attention aux délais de livraison


    A quelques jours de Noël, la principale préoccupation des acheteurs en ligne est d'être livrés en temps et en heure. «Les clients qui commanderont leurs cadeaux avant le 21 décembre 11 heures seront livrés avant Noël», avance Franck Leprou. Même optimisme chez Rueducommerce.com ou encore Cdiscount.

    Pour plus de sécurité, mieux vaut tout de même ne pas attendre la dernière minute, car malheureusement, chez certains commerçants, les délais de livraison excèdent parfois 48 heures ou 72 heures promis. Chez LDLC.com une alerte e-mail prévient les clients d'un éventuel contre-temps. Sachez que si le vendeur s'est engagé à vous livrer en 48 heures, vous êtes en droit d'exiger le respect de ce délai. Et que les vendeurs doivent vous livrer dans les 30 jours qui suivent votre commande.
    Les frais de portage varient d'une enseigne à l'autre. Ils sont gratuits à partir de 20 euros chez Darty, de 25 euros à la Fnac pour les produits culturels et de 100 euros chez Rueducommerce.com. Quant à Cdiscount.com, par exemple, il facture entre 2,80 et 4,80 euros les envois en Colissimo. Et 45 euros les livraisons plus volumineuses.

  • Les précautions à prendre avant d'acheter

    Avant de «double cliquer» sur la souris de votre ordinateur pour valider votre commande, prenez le temps de lire les conditions générales de vente : quelles sont les garanties proposées ? Les accessoires sont-ils compris ? Faites attention également au prix indiqué, sachez s'il faut lui ajouter des frais supplémentaires.

    A vous ensuite de valider la commande et de payer par carte bancaire. Son utilisation n'est pas plus dangereuse que dans un magasin. Cependant, vérifiez toujours que vous transmettez vos coordonnées bancaires de façon cryptée. Concrètement, il s'agit d'une adresse de page (URL) commençant par «https» et non «http».


    Comme la loi l'autorise, plusieurs sites marchands débiteront votre compte au moment de la commande. Et non, au moment de l'expédition. A savoir : si vous achetez un bien en dehors de l'Union européenne, vous risquez de payer à la réception des frais supplémentaires (taxes et droits de douanes).

  • En cas de problème ?

    Si le cadeau que vous avez choisi pour votre conjoint ou votre père ne séduit pas, vous disposez de 7 jours pour l'échanger (à compter de sa réception). Et l'entreprise a 30 jours pour le rembourser. Mais vous devrez le renvoyer à vos frais. Certaines boutiques en ligne accordent actuellement plus de temps à leurs clients pour échanger les articles dont ils ne veulent pas. Chez Rueducommerce.com, ils disposent exceptionnellement de 30 jours pour changer d'avis. A l'inverse, si le produit que vous avez acheté n'est finalement pas disponible, le vendeur devra vous en informer et vous rembourser dans les 30 jours.